Savoir-Faire Bio

 Pratiques BIO

Il y aura bientôt six ans que les 65 hectares du domaine de la Grange sont passés en bio, après une période de 3 ans de régénération et "assainissement" des sols. 

Aujourd'hui, sur le domaine, le bio signifie d'abord une culture traditionnelle de la vigne, à l'observation et l'écoute de la nature, des saisons. 

  • ENGRAIS

    • Engrais Les engrais utilisés sur le domaine sont exclusivement des engrais organiques.

  • LABOUR - INTER CEP

    • Le labour des parcelles est effectué avec  un cadre supportant des interceps.

  • PHYTOSANITAIRE  - REPONSE : ALGUE MARINE

    • Traitement phytosanitaire des vignes : La norme bio autorise six (6) kilos de sulfate de cuivre à l'hectare. Nous n'utilisons qu' un seul (1) kilo à l'hectare, soit 6 fois moins . 

    • Pour arriver à ce résultat, nous travaillons au renforcement des défenses naturelles de la vigne en utilisant des engrais foliaires à base d'algues marines qui stimulent et renforcent la vigne.

  • PARASITE : OÏDIUM DE LA VIGNE - REPONSE : L'ORANGE DOUCE

    • Nous privilégeons un traitement à base d'huile essentielle d'orange douce pour lutter contre l'OÏDIUM, champignon parasite typique en France des vignobles méditerranéens, pulvérisations associées à du soufre mouillable dont l'action lente et durable participe à la protection de la vigne.
  • Autre parasite : l'eudémis - réponse :  la confusion sexuelle

    • Originaire du Sud de l'Italie, ce papillon parasite pond ses oeufs dans les grains de raisin, les larves consommant le raisin de l'intérieur et y produisant leurs excréments. Ce parasite fait maintenant des ravages dans le monde entier.
    • 4 villages se sont associés pour lutter contre ce parasite, dans la logique et la démarche BIO. Il s'agit des villages de Fitou, Leucate, Roquefort, et La Palme.
      • Depuis 2017, début mars, sur les parcelles bio des viticulteurs, des diffuseurs de phéromone sont installés.
        Chaque diffuseur de cette phéromone caractéristique du processus de séduction sexuelle de la femelle est posé à la main sur les ceps afin de rendre fous les mâles qui ne savent plus où aller.

        Pour chaque hectare, il y a 500 diffuseurs à poser.
        Ils sont composés d'un petit fil d'aluminium (récupéré en fin de taille) sur lequel le difuseur de la phéronome est attaché. La chaleur permet la diffusion et la dissipation de la phéronome. L'efficacité est spectaculaire.
    • Photo montrant un diffuseur accroché à un cep.


Confusion Sexuelle contre l'Eudémis
PrécédentPage 1 sur 5